[vc_row][vc_column][vc_tta_tour spacing= »3″ gap= »3″ active_section= »1″ pagination_style= »flat-rounded » pagination_color= »mulled-wine » no_fill_content_area= »true »][vc_tta_section title= »News MusiClassic » tab_id= »1518179275772-7027465e-09addf0a-78b6″][vc_column_text]

Schumann Symphonie No1 Le printemps Andante, Herbert von Karajan

Schumann Symphonie No1 Le printemps Andante, Herbert von Karajan

Schumann Symphonie No1 le printemps Andante, Préambule.

Les News MusiClassic

“Je suis tenté d’écraser mon piano; il devient trop étroit pour contenir mes idées. J’ai vraiment bien peu d’expérience en fait de musique d’orchestre, mais je ne désespère pas d’en acquérir” (Robert Schumann)

écrit Schumann en 1839. Quoique le génie de Beethoven ait perturbé la génération romantique, la symphonie n’est pas vraiment descendue du piédestal où l’avaient portée les écrits de Tieck et Hoffmann. Hymne à la symphonie-drame, la critique de la “Cinquième Symphonie” de Beethoven par Hoffmann (1810) reste l’un des textes fondateurs de l’esthétique romantique allemande. Schumann, auteur à son tour de deux critiques célèbres sur la Symphonie fantastique de Berlioz et la Symphonie en Ut de Schubert, et déjà père d’une Symphonie en sol mineur inachevée, Schumann ne pouvait manquer de se mesurer à nouveau au genre. Son mariage avec Clara pousse Robert Schumann dans cette voie, la présence stimulante de Mendelssohn et la récente révélation schubertienne en décident pour l’année de ses trente ans, l’âge qu’avait Beethoven lors de sa première symphonie. Un signe! Et puis prendre d’assaut le Gewandhaus, “Walhalla symphonique allemand” est la meilleure manière d’accéder à la notoriété. Selon son rythme saisonnier si particulier, Schumann tâtonne à l’automne 1840, s’engage en janvier-février 1841, s’immerge au printemps et ressort exténué à l’automne suivant.

Il reviendra ensuite régulièrement à l’orchestre, aux côtés de Onslow, Kalliwoda, Mendelssohn et Spohr, durant cette décennie quarante des voyages de Berlioz en Allemagne et de la publication de son traité d’orchestration.

Au lieu de se faire la main dans des ouvertures de concert, genre dont Mendelssohn a donné de si beaux exemples, Schumann s’attaque à la symphonie, par nature plus vaste et plus sobre. Son imaginaire gorgé de littérature l’amène dans sa première symphonie “du printemps” à se référer à un poème de Bottger mais il éradique vite cette trace de fragilité. Tout se joue pour Schumann dans un subtil équilibre entre les formes classiques et les forces romantiques. Apparentées par leur unité organique, les œuvres de 1841 sont très différentes. Aucun compositeur, pas même Beethoven, ne s’est autant renouvelé en si peu de temps. Marcel Brion résume: “L’originalité absolue des symphonies de Robert Schumann, leur indépendance à l’égard de celles de Schubert et de Beethoven, dont elles paraissent pourtant le plus rapprochées, consiste en ce qu’elles sont des effusions architecturées, non des constructions formelles”

[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »Ecouter… » tab_id= »1518179276050-c9562142-64c8df0a-78b6″][vc_column_text]

Ecouter…

  • Robert Schumann Symphonie No1 Le Printemps en si bémol majeur Op.38

Interprétation

  • Orchestre Philharmonique de Berlin, Herbert von Karajan

[cue id= »24304″]

[/vc_column_text][/vc_tta_section][/vc_tta_tour][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_gallery type= »grid » images= »24259,23624″ img_size= »200*200″ grid_number= »3″ show_caption= »yes » gap= »small »][/vc_column][/vc_row]

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©[current-year] KLEO Template a premium and multipurpose theme from Seventh Queen

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account